Présentation du volume des Annales franco-allemandes – jeudi 18 juin 18h30

L’équipe de la GEME est heureuse de vous inviter à une discussion autour des Annales franco-allemandes jeudi 18 juin à 18h30 organisée par les Editions sociales en partenariat avec la revue Contretemps.

Ce projet politique et théorique singulier, publié pour la première fois intégralement en français, est disponible en librairie depuis le 4 juin. Tous les textes ont fait l’objet d’une nouvelle traduction dans le cadre de la GEME. Cet unique numéro contient notamment certains des textes les plus connus des jeunes Marx et Engels (Esquisse d’une critique de l’économie politique, Sur la question juive, Introduction de la Contribution à la critique de la philosophie du droit de Hegel).

Après une présentation de Pauline Clochec, spécialiste du jeune Marx, préparatrice et introductrice du volume, nous aurons le plaisir d’ouvrir la discussion avec Stathis Kouvélakis, auteur de Philosophie et révolution de Kant à Marx et membre du comité éditorial de Contretemps, et Alix Bouffard, membre du bureau de la GEME, préparatrice et traductrice du volume. La discussion sera suivie d’un échange.

Cet événement aura lieu sur internet (Zoom). Il est donc nécessaire de vous inscrire pour recevoir les informations de connexion en remplissant ce formulaire en ligne : https://forms.gle/1ZwnZ6ZEoXUPKEUA6

Séminaire de la GEME – 01/02/2020 : La guerre des paysans de F. Engels

— SÉANCE REPORTÉE —

Pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous sommes contraints d’annuler et de reporter à une date ultérieure cette séance du séminaire de recherche de la GEME.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce bouleversement de calendrier et nous vous tiendrons très prochainement informés de la nouvelle date prévue pour cette séance.

===============================

avec Rachel Renault (maîtresse de conférences en histoire moderne au Mans Université)

à l’École Normale Supérieure de Paris
45, rue d’Ulm – Salle Paul Celan
Entrée libre sans inscription préalable

La Guerre des Paysans en Allemagne est publiée par Engels en 1850, alors que les révolutions de 1848 sont à peine finies. Recherchant en 1525 les « traditions révolutionnaires » de l’Allemagne, le texte, au statut épistémologique ambigu, remplit plusieurs fonctions : doter l’Allemagne d’une mémoire révolutionnaire au même titre que l’Angleterre ou la France, tester le matérialisme historique fraîchement théorisé sur un cas précis, et fonder scientifiquement le mouvement social. De là un texte au statut complexe, sinon paradoxal, mais qui contribuera à faire de la Guerre des Paysans un lieu incontournable de la mémoire collective allemande. Il acquerra également dans l’historiographie une importance fondamentale : fondateur méthodologiquement pour les sciences sociales, il détermine dans son sillage tout un pan de l’écriture de l’histoire des révoltes. On essaiera de cerner l’ouvrage à travers les différents contextes historiographiques d’élaboration et de réception.

Cette séance s’inscrit dans le cadre de la préparation d’une nouvelle édition française du texte à paraître aux Éditions sociales.

Séminaire de la GEME – 14/12/2019 : Marx, penseur de l’écologie ?

— SÉANCE REPORTÉE —

En raison du mouvement social en cours, nous sommes contraints de reporter à une date ultérieure la séance du séminaire de recherche de la GEME prévue ce samedi 14 décembre autour du thème « Marx, penseur de l’écologie ? » à Aubervilliers.

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce bouleversement de calendrier et nous vous tiendrons très prochainement informés de la nouvelle date prévue pour cette séance.

========================================================

Samedi 14 décembre 2019 de 10h à 12h
Campus Condorcet
, Bâtiment Recherche Sud, salle 0.30
(5 cours des Humanités, 93300 Aubervilliers)

par Victor BÉGUIN (Université de Poitiers) et Timothée HAUG (Université de Nantes)

Séminaire ouvert à tou.te.s sans inscription préalable.

Le 14 décembre 2019, aura lieu une séance du séminaire de la GEME consacrée au rapport de Marx à la nature et à l’écologie. Deux exposés y seront présentés :

L’apport des Cahiers sur l’agriculture à la connaissance de la pensée écologique de Marx (Victor BÉGUIN)

La publication en 2019, dans le t. IV/18 de la Marx-Engels Gesamtausgabe (MEGA-2), des cahiers de notes de Marx sur l’agriculture (1864-1868) offre un éclairage nouveau sur l’intégration des problématiques écologiques à la critique de l’économie politique développée dans le Capital. Il s’agira ici de présenter la manière dont cette réflexion sur l’agriculture s’intègre dans les recherches menées par Marx à cette époque, de décrire le contenu des nouveaux documents révélés par ce volume, et d’indiquer quels sont les principaux enseignements que l’on peut tirer de ces textes pour la connaissances des thèses de Marx sur l’écologie.

Vers une critique écologique de l’économie politique (Timothée HAUG)

Dans l’œuvre de Marx, la question écologique émerge sous la forme d’une découverte empirique, importée des sciences de la nature, qui vient perturber l’équilibre de l’édifice théorique de la critique de l’économie politique. Alors qu’il considère longtemps la domination de la nature accomplie par le capitalisme comme la contrepartie dialectique de l’aliénation du travail préparant l’émancipation future, la critique plus tardive d’une rupture métabolique accuse la négativité destructrice caractérisant le rapport capitaliste à la nature. Par la reconstruction de cette trajectoire d’ensemble, il s’agira de prendre toute la mesure de la transformation écologique de la critique de l’économie politique qui se joue dans le chantier inachevé du Capital, et ce notamment autour du concept de « force » permettant à Marx de nouer l’exploitation de du travail humain à l’exploitation de la nature.

Séminaire de la GEME – 16/11/2019 : Dans le laboratoire du Manifeste du parti communiste

Samedi 16 novembre 2019 de 10h à 12h
Salle de conférence, ENS Ulm

(46, rue d’Ulm)

par Jean QUÉTIER (Université de Strasbourg)

Le 16 novembre 2019, aura lieu une nouvelle séance du séminaire de la GEME à l’occasion de la parution prochaine du volume des Principes du Communisme de Friedrich Engels aux Éditions sociales. La séance sera présentée par Jean Quétier, doctorant en philosophie, ATER à l’université de Strasbourg, traducteur et préfacier du volume à paraître.

Cette séance sera consacrée à l’étude de la genèse du Manifeste du parti communiste, l’œuvre sans doute la plus célèbre de Marx et Engels. Loin d’être le fruit d’une réflexion isolée, jetée sur le papier en quelques semaines au mois de janvier 1848, le Manifeste est au contraire le résultat d’un long processus de discussion collective menée au sein de l’une des premières organisations ouvrières internationales : la Ligue des communistes. L’immersion dans le laboratoire du Manifeste permettra également de réévaluer le rôle de Friedrich Engels – dont on célébrera en 2020 le bicentenaire –, qui malgré sa réputation de « second violon » joua un rôle décisif dans l’élaboration de l’ouvrage.

 

 

 

Séminaire de la GEME – 14/06/2019 : Présentation de la traduction des articles de K. Marx et F. Engels dans le New York Daily Tribune

Vendredi 14 juin 2019 de 14h à 16h
Petit amphithéâtre de l’Institut du Monde Anglophone de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3

(5, rue de l’école de médecine)

par Alexia BLIN (Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle), Yohann DOUET (Paris Nanterre), Juliette FARJAT (Paris Nanterre), Alexandre FERON (Université Paris 1), Marion LECLAIR (Université de Cergy Pontoise).

Le 14 juin 2019, aura lieu une nouvelle séance du séminaire de la GEME consacrée à la présentation de la traduction en cours des articles de Karl Marx et Friedrich Engels pour le New York Daily Tribune.

Entre 1851 et 1862, Karl Marx travaille en tant que correspondant à Londres pour le grand journal américain abolitionniste New York Daily Tribune. Au cours de ces années il transmet au journal plus de 500 articles qui analysent l’actualité économique, politique et géopolitique du milieu du XIXe siècle (Angleterre, Allemagne, États-Unis, Inde, Chine, Russie, Italie, Grèce, Espagne, France, etc.). Dans le cadre de la GEME, a été entreprise la traduction et l’édition de ces articles.

Publiés en anglais, ces articles été que peu traduits en français (seulement dans le cadre d’anthologies), et n’ont suscité jusqu’ici que peu d’analyses. Ils présentent pourtant un grand intérêt à plusieurs titres. Tout d’abord parce qu’ils prolongent les textes historiques de Marx sur les luttes de classes en France et constituent un laboratoire pour certains éléments théoriques du Capital, jouant ainsi un rôle déterminant dans le développement du matérialisme historique. Mais aussi parce qu’ils nous renseignent sur l’histoire intellectuelle et politique des États-Unis, en particulier l’histoire du socialisme, et celle des circulations atlantiques au milieu du XIXe siècle.

L’équipe de traducteurs et de traductrices présentera ce projet de traduction et ses enjeux lors d’une séance de séminaire le vendredi 14 juin de 14h à 16h, dans le petit amphi de l’Institut du Monde Anglophone de l’Université Sorbonne Nouvelle Paris 3.