Séminaire de la GEME – 06/03/2021 : Marx, penseur de l’écologie ?

Samedi 6 mars 2021 de 10h à 12h

par Victor BÉGUIN (docteur en philosophie de l’Université de Poitiers) et Timothée HAUG (doctorant en philosophie à l’Université de Strasbourg, Centre Marc Bloch)

Séminaire ouvert à tou.te.s sans inscription préalable, et accessible par Zoom. Lien de connexion: https://zoom.us/j/99209793439

Présentation :

Le 6 mars 2021, aura lieu une séance du séminaire de la GEME consacrée au rapport de Marx à la nature et à l’écologie. Deux exposés seront présentés :

L’apport des Cahiers sur l’agriculture à la connaissance de la pensée écologique de Marx (Victor BÉGUIN)

La publication en 2019, dans le t. IV/18 de la Marx-Engels Gesamtausgabe (MEGA-2), des cahiers de notes de Marx sur l’agriculture (1864-1868) offre un éclairage nouveau sur l’intégration des problématiques écologiques à la critique de l’économie politique développée dans le Capital. Il s’agira ici de présenter la manière dont cette réflexion sur l’agriculture s’intègre dans les recherches menées par Marx à cette époque, de décrire le contenu des nouveaux documents révélés par ce volume, et d’indiquer quels sont les principaux enseignements que l’on peut tirer de ces textes pour la connaissances des thèses de Marx sur l’écologie.

Vers une critique écologique de l’économie politique (Timothée HAUG)

Dans l’œuvre de Marx, la question écologique émerge sous la forme d’une découverte empirique, importée des sciences de la nature, qui vient perturber l’équilibre de l’édifice théorique de la critique de l’économie politique. Alors qu’il considère longtemps la domination de la nature accomplie par le capitalisme comme la contrepartie dialectique de l’aliénation du travail préparant l’émancipation future, la critique plus tardive d’une rupture métabolique accuse la négativité destructrice caractérisant le rapport capitaliste à la nature. Par la reconstruction de cette trajectoire d’ensemble, il s’agira de prendre toute la mesure de la transformation écologique de la critique de l’économie politique qui se joue dans le chantier inachevé du Capital, et ce notamment autour du concept de “force” permettant à Marx de nouer l’exploitation de du travail humain à l’exploitation de la nature.

Lien vers les citations appuyant l’exposé :

Lien vers l’enregistrement de la séance, réalisé et mis à disposition par la Fondation Gabriel Péri :



Citer ce billet
geme (2021, 18 février). Séminaire de la GEME – 06/03/2021 : Marx, penseur de l’écologie ? Grande édition Marx et Engels - GEME. Consulté le 24 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/oyif

3 réflexions sur « Séminaire de la GEME – 06/03/2021 : Marx, penseur de l’écologie ? »

  1. Les intéressé zs devraient se procurer “Trop tard pour être pessimiste” livre de Daniel Tanuro, ecosocialiste carolo.

  2. bonjour bon séminaire et…mon point de vue… et des contribution hors du point de vue: https://1drv.ms/w/s!ApbpRluoRAvlrg2RbQcBtND3z6_o?e=SbvsJZ
    extraits:
    texte: “ Le règne de la liberté ne commence, en réalité, que là où cesse le travail imposé par le besoin et la nécessité extérieure etc…”; extrait donné au bac en 1998 ou 99, du chapitre du Capital, livre 3 : de la formule trinitaire qui porte sur le partage du capital, en foncier, (financier) et industriel ; profit, rente et salaire ; et donc des divisions dans la classe dominante aussi, comme des divisions sociales antagoniques.

    Ce texte a été largement utilisé dans la tradition marxiste orthodoxe et hétérodoxe, notamment par Ernst Bloch dans Le principe espérance [1959 Suhrkamp, trad. française 1981/82], et Hans Jonas lui répond dans Le Principe Responsabilité. (1979) (traduction française 1990 cerf, reprise Champs Flammarion, en mars 1998) la pensée de Bloch (considérée ici comme orthodoxe), est insérée dans le chapitre 5 intitulé la responsabilité menacée aujourd’hui : l’avenir menacé et l’idée de progrès, section 3 du marxisme ou du capitalisme lequel peut-il le mieux parer au danger et page 272 et suivantes, première sous-section, le marxisme en tant qu’exécuteur testamentaire de l’idéal de Bacon … et le texte donné au bac est cité page 365, dans la section suivante chapitre 6, II, B, 1, a) à savoir le royaume de la liberté, à partir de la phrase «  En ce domaine la seule liberté possible… ». Ce livre de l’époque « plutôt rouge que mort » au moment de l’installation des Pershing et SS 20 voir la prose et prise de pouvoir de Mitterrand au Reich ou Rat-( pas soviet en tous les cas)- tag… et donc le marxisme est considéré comme meilleur et victorieux dans sa visée d’un loisir de classe et donc démocratique et pleinement économe au sens protestant et écologique évidemment cela est aujourd’hui désuet(…)
    (…) En revanche le paragraphe 10 du chapitre 13 se terminant par la citation suivante page 566/67 :

    «  Si bien que la production capitaliste ne développe la technique et la combinaison du procès de production social qu’en ruinant dans le même temps les sources vives de toutes richesses : la terre et le travailleur. »
    Ici même en note en critiquant la bêtise de Liebig et de sa chimie se répandant partout, n’a de sens, en tous les cas pour moi, qu’à mettre en cause la pensée de Ricardo et Mill  ou Stuart-Mill, y compris notre amie E.Taylor, sur le travail des femmes s’il le faut et ne me conduit sûrement pas à envisager un socialisme de puritain libertaire sur les décombres de Kroutchev, Brejnev ou les interrogations O.G.M incompatibles, à propos du développement et de la croissance chinoise ou vietnamienne ; mais plutôt à sourire de l’inventivité, entrepreneuriale, à savoir profiter des produits et du tourisme verts pour relancer la croissance et leur profit extra.

  3. Bonjour,
    Très intéressé par les contributions des deux auteurs – Victor BÉGUIN (Université de Poitiers) et Timothée HAUG – au séminaire du 14 décembre de la GEME “Marx, penseur de l’écologie”, mais habitant Bordeaux et ne pouvant me déplacer à Aubervilliers pour ce faire, merci de me dire comment je pourrais en prendre connaissance.
    Bien cordialement.
    Gérald MAZAUD

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search